L'Orient Ancien

Un patrimoine multi-millénaire à connaître, à aimer, à transmettre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dieux funéraires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Forn
Héritier de Sin
Héritier de Sin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Dieux funéraires   Lun 21 Nov à 22:31

Bref le titre n'est pas super, je laisse donc un modérateur le changer si l'envie lui en dit.
Je voulais juste savoir quelles étaient les croyances, des peuples de l'Orient Ancien, concernant l'Au-Delà.
Qu'y avait-il, selon eux, après la Mort? résurrection? paradis/enfer?rien?

Comment traitaient-ils leurs morts? cherchaient-ils à les conserver (momification)? à les enterrer? ou plutôt à les incinérer?
Cyrus m'a déjà donné quelques infos sur les Kourganes, qui étaient assez intéressantes!

a+
Forn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbresdusda.free.fr
Gudea
Scribe-administrateur
Scribe-administrateur


Nombre de messages : 64
Localisation : Girsu
Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Mer 23 Nov à 14:11

Je crois deviner dans quel but tu cherches des infos sur les rites funéraires, cher Forn Wink !
Je posterai tantôt quelques éléments concernant ce que tu demande.

Wait and see !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forn
Héritier de Sin
Héritier de Sin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Ven 25 Nov à 20:13

Ben c'est pour pas mal de raisons. En parti l'article que je suis en train de faire sur les CCF, pour les TPE qui concernent la mort (pourquoi les hommes ont-ils cherché à conservé les corps), et parce que je trouve c'est assez intéressant pour comprendre la mentalité d'une civilisation!
Merci d'avance sinon Gudéa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbresdusda.free.fr
Gudea
Scribe-administrateur
Scribe-administrateur


Nombre de messages : 64
Localisation : Girsu
Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Lun 12 Déc à 18:22

Tardivement, et je m'en excuse, cher Forn Embarassed :

En général, on évitait soigneusement d’évoquer directement la mort, ce qui était considéré comme dangereux et de mauvais augure. On préférait user de formules telles que "il est allé à son destin" ou "son destin l’a saisi".
Malgré ces efforts pour en éloigner la pénible réalité, la mort était, tu t’en doutes, néanmoins très fréquente (famines, inondations, maladies, guerres…) dans la vie des Mésopotamiens, sans toutefois susciter une fascination comme celle qu’éprouvèrent les Egyptiens à son égard. Leurs sentiments devaient ressembler aux nôtres à ce sujet, il considéraient par exemple "injuste" et "contraire au destin" la mort de jeunes gens, ou d’enfants, qui n’avaient pas eu le temps d’accomplir quoi que ce soit dans leur courte vie.

Témoin de leur fatalisme, cet extrait de Gilgamesh :

"Seuls les dieux vivent à jamais sous le soleil.
Quant à l’homme, ses jours sont comptés ;
Quoi qu’il fasse, ce n’est que du vent !
"

La croyance d’une vie après la mort était bien ancrée dans la mentalité mésopotamienne. Selon certains textes, le lieu où elle se déroulait se nommait l’arallu, le Grand En-Bas, au sein duquel se dressait une grande ville, siège du palais d’Ereshkigal et de Nergal que l’on atteignait après traversé un fleuve à l’aide d’un "batelier infernal" (tiens, tiens, Charon n'est pas loin !).
Mais cette vie outre-tombe n’avait rien de "paradisiaque" (au propre comme au figuré) ! Le défunt subissait un jugement concernant son admission dans le monde des morts (en cas de rejet, il était condamné à errer de par le monde sous forme de spectre ), puis rejoignait les autres défunts pour mener éternellement une "vie" morne et misérable ("Où la poussière nourrit leur faim et leur pain est l’argile, où ils ne voient pas la lumière, ils restent dans les ténèbres, ils sont vêtus, tels les oiseaux, d’un vêtement de plumes. Sur la porte et le verrou s’étale la poussière…), adoucie par la possession des quelques objets enterrés avec lui.

On a trouvé une personnification de la mort sous la forme d’une statuette d’un dieu mineur, dépendant du dieu de la justice, dans le temple de Marduk à Babylone.


Il était considéré comme sacrilège de troubler le repos des morts, ceux-ci étant supposés conserver la personnalité du défunt. Cet interdit moral ne semblait pas s’appliquer (ou être aussi strictement respecté) au mobilier funéraire, un roi babylonien ayant sérieusement envisagé d’ouvrir la tombe d’un ancêtre pour y récupérer du bronze !

Il semblerait que le corps des défunts était habillé le plus richement possible avant d’être inhumé (car l’enterrement était de règle en Mésopotamie, bien que quelques rares cas de crémations aient pu être prouvés), puis il était accompagné jusqu’à sa dernière demeure par un cortège funèbre poussant moult lamentations. Il était traditionnel de déchirer ses vêtements et/ou de se couvrir la tête de la poussière du chemin.

Les sépultures (systématiquement enfouies) sont généralement regroupées à l’extérieur des villes dans des nécropoles. Toutefois, selon les lieux et les époques, les défunts pouvaient tout aussi bien être enterrés dans un caveau familial situé sous le sol du lieu d’habitation.

Une fois paré, le corps pouvait être simplement porté en terre dans une fosse creusée à même le sol, ou être déposé dans un cercueil (en terre cuite, en bois, ou encore en pierre) à l’intérieur d’une tombe en brique ou en pierre (mais toujours souterraine).
Conformément à la nature humaine, et ce, quel que soit le lieu ou l’époque, les tombes collectives mésopotamiennes hiérarchisaient les défunts en fonction de leur catégorie sociale (voir notamment le fameux "Cimetière Royal d’Ur") : la décoration et le mobilier funéraire variant ainsi, en nombre et en richesse, selon le rang social du trépassé.

Une fois le défunt enterré, il revenait à l’aîné de la famille (masculin) de présider régulièrement une cérémonie du culte des ancêtres, constituée d’offrandes de nourriture et d’objets, de sacrifices animaliers et, en Phénicie notamment, de banquets célébrant les défunts durant plusieurs jours.

Laisser un cadavre sans sépulture était une terrible malédiction, adressée fréquemment aux ennemis, ou en tant que menace planant sur les éventuels parjures lors de serments et/ou traités.

Bon, c'est assez succinct, mais ça donne une bonne idée des pratiques les plus courantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Glaive d'Ištar
Glaive d'Ištar


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Lun 12 Déc à 20:18

Il y a eu à la fin du mois d'août un documentaire sur Arte sur la ville de Qatna. Ils y ont découverts des tombes très bien conservées. Je vais essayer de retrouver mon enregistrement. L'avez-vous vu? Il y avait beaucoup d'explications sur la mort en mésopotamie, je crois.

http://www.arte-tv.com/fr/connaissance-decouverte/aventure-humaine/Cette_20semaine/Cette_20semaine/Terra_20X_203/928868,CmC=928866.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forn
Héritier de Sin
Héritier de Sin


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Jeu 15 Déc à 22:17

Gudea a écrit:
Tardivement, et je m'en excuse, cher Forn Embarassed :
Mieux vaux tard que jamais Wink. En tout cas merci beaucoup!

Citation :
(tiens, tiens, Charon n'est pas loin !)[/size].
Les mythologies se ressemblent assez souvent en certains points (normal puisqu'elles sont toutes copiées les unes sur les autres).

Citation :
(car l’enterrement était de règle en Mésopotamie, bien que quelques rares cas de crémations aient pu être prouvés).
Ca me rappelle une histoire de Nains Wink!

En tout cas c'était intéressant Gudéa, merci!
Lars, je n'ai pas encore eu le temps d'aller voir ton lien...

Forn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arbresdusda.free.fr
Gudea
Scribe-administrateur
Scribe-administrateur


Nombre de messages : 64
Localisation : Girsu
Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Lun 19 Déc à 14:14

Forn a écrit:
Les mythologies se ressemblent assez souvent en certains points (normal puisqu'elles sont toutes copiées les unes sur les autres).
Surtout les plus récentes sur les plus anciennes ! Wink

Quant à ton émission Lars, je ne l'ai pas vue non plus, mais le peu qu'ils en disent sur le site me semble effectivement intéressant !
Il pourrait d'ailleurs être pertinent de mettre en relation Qatna avec Ugarit, par exemple : 2 cités de Syrie du Nord navigant aux frontières entre l'indépendance et la sujétion aux puissances hittites et égyptiennes, qui se livrent une lutte d'influence sur cette partie du Proche-Orient dans la période considérée (-1500/-1200), dont Qadesh sera la plus célèbre illustration.

On peut également noter l'éclat et le rayonnement culturel de ces (finalement) petits états lorsqu'on les laisse se développer à leur guise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lars
Glaive d'Ištar
Glaive d'Ištar


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: Dieux funéraires   Mer 21 Déc à 21:40

d'après la cassette, cette découverte était récente et donc ils ont surement pas exlpoité encore tous les enseignements de la découverte...néanmoins si vous pouvez la voir ça doit vous passionner autant que moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dieux funéraires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieux funéraires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Dieux du Chaos comme vous ne les avez jamais vu.
» Les amazones de la blogosphère : un article de télérama sur les blogs littéraires
» Les adaptations littéraires et vous!
» Les bonnes résolutions littéraires
» L'AGE DES CINQ (Tome 3) LA VOIX DES DIEUX de Trudi Canavan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orient Ancien :: Les Hommes :: Les Dieux-
Sauter vers: